Vous souhaitez exercer un métier dans le domaine de l’environnement et de l’économie verte ? Le développement durable et la protection de l’environnement sont des enjeux majeurs pour le gouvernement. Ainsi, le secteur recrute toujours de nouveaux talents. Quelle voie suivre pour obtenir une licence en écologie ?

Comment obtenir une licence en écologie ?

Une licence ecologie nécessite une étude de 3 ans après le bac. La première année est accessible à tous les bacheliers. Il est aussi possible d’intégrer la deuxième année via une première année en enseignement supérieur, ou la troisième année via une deuxième année en enseignement supérieur. Après deux ans d’étude, le candidat reçoit un diplôme de BTS ou DUT, dont la majorité des postes accessibles à ce niveau sont regroupés dans le domaine de la gestion de l’eau et des déchets. Les sortants seront gratifiés d’un titre de « techniciens supérieurs ». Après l’obtention d’un bac+2, vous pouvez continuer vos études pour passer une licence générale en sciences de la terre et du vivant par exemple, et plus tard poursuivre un master professionnel, un master en management de l’environnement ou un ingénieur pour viser des postes de haute responsabilité.

Quels sont les métiers accessibles ? Le choix est très vaste selon votre domaine de compétence. En effet, vous pouvez envisager un poste dans le domaine de traitement d’eau, notamment le traitement d’eaux usées (responsable d’une station d’épuration des eaux, animateur de SAGE ou technicien de mesure de la qualité de l’eau), ou un métier plus généralisé comme le chargé de mission environnement, le technicien environnement, le technicien territorial en environnement ou le conseiller environnement et énergie. Si vous recherchez une école spécialisée dans ce secteur, faites un tour sur institut-superieur-environnement.com

Licence en écologie : quelle école sélectionner ?

Actuellement, l’étudiant a le choix entre plusieurs licences professionnelles. L’avantage, c’est que la détention d’un bac+3 facilite l’insertion directe. Il existe d’ailleurs plusieurs écoles spécialisées dans l’environnement. Elles dispensent des formations en énergies renouvelables, développement durable et bien d’autres encore. Pour bénéficier d’un enseignement de qualité, il vaut mieux opter pour un centre spécialisé en bachelor environnement & développement durable.

Trouver la bonne école ne sera pas facile, certes. Pour vous aider à faire le bon choix, voici quelques paramètres à considérer. Tout d’abord, sélectionnez une école spécialisée dans ce domaine et ayant une bonne réputation. Dans les palmarès, vous découvrirez une liste des meilleures écoles qui délivrent une licence environnement paris. En ligne, retrouvez aussi les témoignages des autres étudiants qui peuvent vous aiguiller dans vos choix.

Vous devez également vous informer sur les moyens pédagogiques (moyens matériels mis à la disposition des étudiants, locaux, laboratoires, etc.) et le corps professoral. Si possible, jetez un œil sur le CV de chacun des enseignants afin de connaitre leur parcours académique et professionnel. Enfin, comparez les frais de scolarité qui peuvent varier du simple au triple selon l’établissement.

Comment financer ses études en écologie ?

Les études en écologie requièrent un investissement assez conséquent. En optant pour une formation en alternance, l’étudiant n’aura pas à débourser de l’argent. C’est l’entreprise d’accueil qui prendra en main toutes les dépenses jusqu’à l’obtention du diplôme. En même temps, il aura le statut d’un salarié, percevra des rémunérations mensuelles et bénéficiera également des mêmes avantages que les autres employés. Il a d’ailleurs le choix entre un contrat de professionnalisation ou un contrat d’apprentissage.

Par ailleurs, il est possible de profiter des aides au financement offertes par les communes, départements et régions. Pour avoir plus d’informations, il ne faut pas hésiter à contacter la mairie. Et pour clore, le financement participatif peut être un bon moyen pour obtenir des dons ou prêts des particuliers, si vous n’avez pas les moyens nécessaires pour financer vos études jusqu’à l’obtention d’une licence développement durable.