Le respect du milieu naturel est une tâche qui appartient à tout un chacun. Le Concept de Brundtland met en avant l’idée que la protection environnementale sert d’appui au fondement d’une croissance durable qui profiterait aux générations actuelles et futures. Les actions vertes ramènent à un monde plus salubre et à une sécurité alimentaire garantie. Le recours aux procédures vertes et écologiques protège d’une part l’environnement et assure de l’alimentation saine et biologique, des exemples sont mentionnés sur www.écologique.net

Environnement, une chose qui met en jeu notre destinée

L’environnement recouvre tout ce qui entoure l’homme et ses activités : l’air, l’eau, les terres cultivées, les ressources marines, l’écosystème sylvicole, avec tout ce qu’il contient de biodiversité animale et végétale. Il est de notre devoir de protéger tous les composants du milieu naturel, si nous tenons à mener une vie saine et pacifique, à l’abri des cataclysmes naturels. Il est tellement facile de jeter la pierre aux pays pauvres, où la culture de défriche et la coupe des arbres à des fins de chauffage ou de construction sont des pratiques foncièrement nuisibles à l’origine du bouleversement du climat. Toutefois, pouvons-nous affirmer sans mentir que le changement climatique n’a aucun lien avec nos modes de production et de consommation ? La responsabilité de l’Europe est évidente, en pensant au taux de carbone rejeté par les firmes industrielles, aux particules de soufre dégagées par les voitures. Un rapport du PNUD en 2011 apporte une révélation décisive à ce propos : il estime que le schéma d’émission de carbone est dicté par l’élévation du PIB. Grâce aux avancées de la science, nous avons une pleine autorité pour consolider notre avenir, en adoptant une attitude verte.

Environnement et concept du développement durable

Le concept du développement durable a été mis en évidence lors de la conférence mondiale de Brundtland. Il estime que le bien-être des générations actuelles ne doit pas être réalisé sur le dos de la postérité. En d’autres termes, les générations futures méritent un accès égal aux ressources dont le monde dispose aujourd’hui, pour qu’elles puissent répondre à leurs besoins et atteindre les ambitions du développement humain. La durabilité peut être appréhendée à travers une vision triangulaire : un développement écologiquement vivable, économiquement rentable et socialement équitable. Ces trois piliers constituent le fondement d’une croissance économique garante de l’avenir.

Environnement, un facteur déterminant de la sécurité alimentaire

Le rapport de Brundtland met l’accent sur le rôle clé de la gestion environnementale dans la poursuite du développement. Moins l’air est pollué, plus facile sera l’évitement des maladies respiratoires chroniques. Il en résulte une espérance de vie prolongée pour la génération future.  L’environnement est aussi un instrument de stabilisation de l’agriculture et de la sécurité alimentaire. En effet, l’abondance des récoltes est favorisée par une moindre exposition à la variabilité du climat, ce qui conduit à un adoucissement de la détresse nutritionnelle.

Articles similaires