La protection de l’environnement n’est plus l’affaire des écologistes uniquement. L’écologie est devenue un véritable enjeu politique car elle conditionne le bien-être social et économique de la population dans sa relation avec l’environnement. Mais l’écologie ne tend-elle pas quelque part à freiner le progrès social par une action réactionnaire ?

Écologie politique : origine et définition

L’écologie politique est un mouvement qui est apparu suite notamment à la révolution industrielle vers le 19ème siècle, cause d’une profonde transformation du monde et de la dégradation de l’environnement. Cette dégradation initiée par l’Homme lui-même risque de lui nuire et de menacer sa survie. C’est pourquoi il convient de réagir.

L’écologie devient politique dès lors qu’elle appelle à une profonde modification du système socio-économique d’un pays pour améliorer la relation entre l’être humain et la nature et tendre vers un équilibre favorable à tous.

Écologie politique et monde réactionnaire ?

Pour certains observateurs, la vision réactionnaire de l’écologie politique s’oppose à la vision progressiste c’est-à-dire qu’au lieu de permettre le progrès social comme la mécanisation, l’écologie politique va à son encontre en favorisant par exemple l’augmentation du nombre de paysans ce qui est tout à fait contraire à l’objectif de développement d’un pays. Mais le progrès social est-il plus important que la sécurité de la planète ?

Pour d’autres observateurs, l’écologie politique propose comme solution de concilier trois facteurs clés de la planète : l’individu, la société et l’environnement. L’Homme en tant qu’individu n’est pas maître du monde. Ses actions ont une répercussion indéniable sur les autres individus qui forment la société et sur l’environnement. L’écologie politique ne s’oppose pas au progrès social dès qu’il est bien géré et qu’il ne déséquilibre pas l’écosystème tant au niveau culturel, scientifique, social, politique, structurel. Par exemple, utilisée convenablement, la science permet de trouver des solutions intéressantes pour agir contre les destructions déjà présentes. Et l’écologie politique soutient l’usage responsable de la technologie.

Écologie politique et politique

Lors de leurs débats politiques, de plus en plus de candidats utilisent l’écologie politique comme stratégie pour gagner le vote du peuple mais aussi par conviction dans un réel souci de survie : l’écologie est devenue l’idée du siècle. Si un mouvement politique souhaite effectivement concrétiser un projet durable pour sauver la planète avec la participation du peuple, il doit user de l’éthique pour réconcilier l’individu avec la politique avec à la base la protection de la génération future.

Articles similaires