L’invention du terme «écologie» est attribuée au botaniste Ernst Haeckel en 1866, et celle de «écosystème» par Artur George Tansley en 1935.  Les deux termes peuvent faire le sujet de confusion pour beaucoup de lecteurs alors qu’en fait, l’écosystème est une définition englobée dans l’écologie comprenant un domaine plus vaste.

Définition d’un écosystème

Un écosystème est un ensemble associé à une biodiversité, c’est-à-dire plusieurs sortes d’espèces animales et végétales qui sont interconnectées et sont localisées dans un environnement spécifique caractérisé par des paramètres physiques spécifiques. Ces deux composants de l’écosystème sont respectivement appelés : biocénose et biotope. Dernièrement, un autre groupe été introduit dans cette définition qui est la nécrosasse qui joue des rôles importants dans le transfert de matières entre la biomasse et son environnement.

Un écosystème tend à se stabiliser c’est-à-dire que le nombre et la diversité des espèces qui  la composent restent la même jusqu’à ce que des perturbations naturelle ou anthropique viennent le déstabiliser. Tous les êtres vivants dans un écosystème sont intégrés à cet écosystème et tous ont leurs rôles à jouer pour sa stabilisation.

Structure et fonctionnement d’un écosystème

Comme il est vient d’être expliqué, l’écosystème est formé par un biotope et une biocénose caractéristique.

Le biotope est constitué par tout élément non biologique qui s’intègre dans le système dont premièrement le soleil qui est la seule source d’énergie à partir de laquelle se met en marche le système de transfert. Le soleil, grâce à la lumière qu’elle émet est responsable de la température, la précipitation, la luminosité et presque tout l’ensemble du climat. Puis deuxièmement, la terre  qui constitue  le support de développement par excellence de toute être vivant. Avec l’eau et l’air, elle constitue la source de toute la matière qui entre dans le fonctionnement de l’écosystème.

Il y a ensuite la biocénose qui est constituée de trois éléments :

  • Premièrement les producteurs qui sont les plantes photosynthétiques qui transforment l’énergie lumineuse en énergie chimique et constituent la première source des matières consommables.
  • Deuxièmement les consommateurs formés par les herbivores et les carnivores qui se nourrissent des producteurs
  • Les décomposeurs.

Valeurs des écosystèmes

Les éléments de l’écosystème sont indissociables : la dégradation de l’un entraîne la disparition de l’autre, mais leur interaction forme un environnement faramineux. Certains produisent de l’oxygène, d’autres sont sources de nourriture et de produits phytopharmaceutiques, régulent le climat, fertilisent le sol et purifient l’eau la rendant potable, etc.

——————————–
Merci à : NavAnnu.com l’annuaire généraliste GRATUIT

Articles similaires