Face aux différents scandales alimentaires et aux risques liés à l’élevage intensif, de plus en plus, le bio attire et rassure. Ainsi, l’élevage de poulets bio est devenu une branche de production intéressante pouvant être une source de revenu stable et durable. Particuliers ou professionnels, on vous donne quelques repères pour réussir l’installation de poulailler pour un élevage de poulets bio. Tout de même, vous devrez savoir que l’élevage de poulets bio demande beaucoup d’initiative et de persévérance.

Elevage bio : les conditions de base requises pour l’installation d’un poulailler

Avant d’envisager d’installer un poulailler et d’y élever des poulets bio, il y a quelques conditions de base à respecter. Ainsi, avant tout, pour avoir une cage à poule digne de ce nom, il faut être sûr qu’un terrain plat est disponible pour l’implantation. Dans le cas contraire, vous devez engager les travaux nécessaires pour aménager le terrain. Pour trouver une cabane à poule, vous pouvez vous rendre dans les magasins dédiés ou contacter d’autres éleveurs. Sinon, si le temps vous manque, vous avez aussi la possibilité d’effectuer une recherche Internet en introduisant des mots clés pertinents comme cabane poule ou encore pas cher poulailler. Une fois la recherche effectuée, vous obtiendrez une liste de sites vendant les produits nécessaires à l’élevage de poulets bio. Contrairement aux à priori qu’on laisse souvent entendre, la plupart des sites de vente en ligne sont désormais fiables. C’est notamment le cas du site www.idmarket.com qui propose des poulaillers de différentes dimensions ainsi que des enclos. Ce site permet entre autres de bénéficier d’un service de livraison rapide, ce qui vous évitera de vous déplacer pour récupérer votre commande. Si le produit livré ne vous convient pas, vous disposez de 30 jours pour vous faire rembourser votre achat.

Quelques règles à respecter pour les poulaillers

Pour qu’un élevage de poulets bio puisse être appelé comme tel, il faut certes disposer de la surface nécessaire pour installer les poulaillers, mais en plus, il faut disposer d’une surface suffisante pour les parcours. La norme impose un accès de 4 m² par poulet pendant au moins un tiers de leur vie. Ainsi, pour un poulailler 10 poules, vous devez avoir un parcours végétalisé de 40 m². En d’autres termes, les poulets bio doivent pouvoir sortir de leurs cages et accéder facilement à des espaces en plein air. Par ailleurs, un tiers de la surface doit être constitué de grille ou de caillebotis. De même, le sol sera recouvert d’une litière. Vous avez le choix entre une couverture constituée de copeaux de bois ou de sable. La tourbe convient également. De plus, des perchoirs doivent être installés à l’intérieur des enclos. Le nombre et les dimensions dépendent principalement du nombre de poulets.

Les caractéristiques des parcours et de l’alimentation bio

Pour élever des poulets bio, l’accès à une surface en plein air doit être facilité par l’aménagement d’un parcours. Une gestion efficace du parcours permet de répartir les déjections des volailles sur les surfaces de plein air et d’avoir ainsi de meilleures conditions sanitaires à l’intérieur du poulailler. Pour le confort des poulets, la présence d’arbres ou d’arbustes permettrait notamment de leur fournir de l’ombre mais favoriserait également leur sortie du poulailler. Il existe différentes possibilités d’aménager des parcours mais si l’inspiration ne vient pas, il est tout à fait possible de demander de l’aide à un autre éleveur ou de suivre les tutoriels disponibles sur Internet. Par ailleurs, s’agissant de l’alimentation des poulets, elle doit être elle-même bio avec un pourcentage d’aliments de surfaces en conversion de 30% maximum. De même, au moins 20% de la ration des poulets doit être produites sur l’exploitation, ou issues d’une coopération avec d’autres exploitations locales.